Pendant près de six mois à partir de Janvier 2008, de graves troubles sociaux ont secoué le bassin minier, une région du sud-ouest tunisien particulièrement touchée par le chômage et la pauvreté. Durement réprimés par l’Ancien Régime, la Tunisie n’avait pas connu pareil soulèvement depuis les « émeutes du pain » en 1984. De nombreux observateurs considèrent que la « Révolution de la Dignité » de Décembre 2010 – Janvier 2011 est l’aboutissement de ce processus de révoltes de la population tunisienne contre l’injustice du régime de Ben Ali commencée en 2008. Pourtant, la Révolution qu’a connue le pays n’a rien changé, et la situation reste à ce jour encore très tendue, comme l’a pu le constater la section de Redayef -ville rattachée au gouvernorat de Gafsa- du Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux.

Ce rapport rédigé en août 2012 retrace les diverses activités du Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux (FTDES1) réalisées au titre de la mobilisation sociale dans la région du Bassin Minier. Il rend compte notamment des différentes actions de mobilisations mises en oeuvre depuis la création de l’association en mai 2011, même si ses membres figuraient parmi les militants plus actifs au sein du comité de soutien aux habitants du Bassin Minier de Gafsa en 2008 et continuent toujours de suivre les mouvements en cours dans la région.

Liste de signature

BASSIN MINIER

Pendant près de six mois à partir de Janvier 2008, de graves troubles sociaux ont secoué le bassin minier, une région du sud-ouest tunisien particulièrement touchée par le chômage et la pauvreté. Durement réprimés par l’Ancien Régime, la Tunisie n’avait pas connu pareil soulèvement depuis les « émeutes du pain » en 1984. De nombreux observateurs considèrent que la « Révolution de la Dignité » de Décembre 2010 – Janvier 2011 est l’aboutissement de ce processus de révoltes de la population tunisienne contre l’injustice du régime de Ben Ali commencée en 2008. Pourtant, la Révolution qu’a connue le pays n’a rien changé, et la situation reste à ce jour encore très tendue, comme l’a pu le constater la section de Redayef -ville rattachée au gouvernorat de Gafsa- du Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux.

[your signature]

Signer
0 signatures

Partager avec vos amis:

   

PARTAGER
Article précédentMIGRATION ET RÉFUGIÉS
Article suivantMOUVEMENTS SOCIAUX

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
S'il vous plaît entrer votre nom ici

*