Étaient représentées : L’association belge Na3awara, La Fédération tunisienne pour une citoyenneté des deux rives (FTCR), l’association des travailleurs maghrébins de France (ATMF), le FTDES

 

La réunion a porté sur la proposition d’une action dans le cadre du forum social maghrébin le 18 décembre 2013. L’idée proposée par les organisations de l’immigration maghrébine en Europe était d’organiser un événement de type Forum Social spécifiquement sur la thématique des immigrés subsahariens au Maghreb. Cela notamment avec la participation des organisations de défense des migrants marocaines et européennes ainsi que du FTDES. Les organisations de l’immigration maghrébine en Europe ont précisé qu’elles étaient prêtes à participer à l’organisation de cet événement.

 

Le FTDES a répondu qu’en ce moment, il n’était pas possible d’envisager l’organisation d’un tel événement pour les raisons suivantes :

 

–        Le FTDES a besoin de temps pour se structurer et ne peut consacrer l’énergie nécessaire à l’organisation d’un tel événement à l’échéance de décembre 2013

–        Les organisations de migrants subsahariens en Tunisie ne sont pas prêtes à la participation d’un tel événement

–        La situation en Tunisie impose au FTDES de répondre à certaines urgences et l’empêchent de suivre son calendrier normal, le FTDES ne peut y ajouter des événements supplémentaires pour l’année 2013

–        Les autorités tunisiennes ne sont pas fixes, la situation politique est instable,

et cela nous prive d’interlocuteur gouvernemental pour faire un plaidoyer efficace

–        Étant donné les arguments ci-dessus, l’organisation d’un tel événement pour décembre 2013 reviendrait à gaspiller des ressources pour un résultat non garanti

 

logo OST

logo OST

Le FTDES a donc considéré qu’il n’était pas opportun d’organiser un tel événement. Le FTDES  a cependant précisé rester ouvert à l’organisation de réunions de travail en invitant à la fois des acteurs tunisiens et internationaux sur la thématique de l’immigration subsaharienne au Maghreb. Les organisations de l’immigration maghrébine en Europe ont émis la possibilité qu’un tel événement soit organisé plus tard, par exemple en 2014.