Les mouvements de protestations individuels et collectifs ont connu une modification durant le mois de Juin 2016 due à plusieurs circonstances comme la fin de la saison sportive, l’année scolaire, le mois de ramadhan ainsi que l’initiative présidentielle appelant à un dialogue national pour la constitution d’un nouveau gouvernement d’union nationale sans oublier plusieurs autres évènements de nature économique, sociale et environnementale.

L’ensemble des difficultés structurelles que connait le pays, entre les taux de croissance sectoriels presque négatifs, les difficultés dans les secteurs d’investissement, le statuquo du secteur touristique, la quasi-sècheresse et son impact négatif sur le secteur agricole (sachant que la production céréalière de cette saison est estimée à la moitié des besoins en consommation locale ce qui nécessitera l’importation de 15 millions quintaux de céréales) et bien d’autres problèmes structurels et économiques ont été la cause d’un cri d’alarme appelant à une trêve sociale et la déclaration d’un état d’urgence économique.

Français

juin2016.fr

Arabe

juin2016.ar