Rapport des mouvements sociaux: Septembre 2016

0
251

Le début du mois de septembre 2016 a connu deux évènements majeurs dans le gouvernorat de Kasserine, le premier était une série d’attaques terroristes dans les hauteurs de la région et le deuxième était un accident routier engendrant des dizaines de victimes entre blessés et décédés, ce qui a engendré une série de protestations collectives durant plusieurs jours et dans diverses régions.

Le retour des actes terroristes était largement prévisible si on prend en considération le fait que ce sont des actes par surprise visant à instaurer la terreur qui est l’élément extrême de la peur collective.

Le retour des groupes terroristes dans diverses régions malgré le balayage militaire récurrent constitue la vraie problématique : Le pourquoi du retour des actes, terroristes dans ces mêmes régions théâtres des encerclements, frappes d’armes légères et lourdes et déclarées zones sécurisées de tout terrorisme.

Ce retour remet à jour un ensemble de questionnement autour de l’éradication effective des groupes terroristes dans ces hauteurs ainsi qu’autour de l’habilitation, la capacité et la préparation réelle des instances de lutte contre le terrorisme sans oublier l’autre aspect douloureux des répercussions psychologiques et sociales sur les habitants de ces régions.

Ce qui nous fait revenir, encore une fois, aux mêmes interrogations précédentes, autour de la mobilisation générale contre le terrorisme en soutien à ces institutions de lutte et la nécessité d’une stratégie globale impliquant toutes les parties comme les ministères de l’éducation, de l’enseignement supérieur, de la culture, de la jeunesse et des sports… sans oublier les ministères de l’intérieur et de la défense.

 

Français

septembre2016.fr

Arabe

septembre2016.ar

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
S'il vous plaît entrer votre nom ici

*