Communiqué L’Union Européenne et ses approches sécuritaires

0
756

 

Communiqué 

L’Union Européenne et ses approches sécuritaires

 

Le Forum Tunisien pour les Droits Économiques et Sociaux suit avec une grande inquiétude les déportations massive  que le gouvernement Italien est en train de faire subir aux migrants non  réglementaires tunisiens. Ce comportement témoigne une fois de plus de la vision de l’Union Européenne à propos des démarches de coopération avec les pays du Sud, de sa politique migratoire injuste visant à la clôture des frontières, aux déportations et de sa stratégie d’externalisation des frontières vers ces pays.

Le Forum Tunisien pour les Droits Économiques et Sociaux qui coordonne avec ses partenaires de la société civile italienne pour fournir une assistance juridique et sociale aux migrants non réglementaires tunisiens enfermés dans les centres de rétention italiens  :

          Dénonce les opérations de déportation massives non justifiées qui s’opposent aux droits humains, et rappelle que le droit de circulation est garanti pour tous dans les Conventions internationales et notamment le droit que chacun a de librement quitter son territoire ;

          Assure que les opérations de déportation sont contraires à l’article 33 de la Convention de Genève relative au statut de réfugié de 1951 et son protocole additionnel de 1967 qui précise un ensemble de règles à respecter avant d’effectuer des mesures de déportation ;

          Demande la révision des conventions bilatérales avec le gouvernement italien qui ne respecte pas les conventions internationales et que l’autorité italienne utilise pour ce genre d’opération.

          Dénonce les conditions d’accueil des migrants non règlementaires tunisiens qui ne sont pas dignes et ne respectent pas les droits humains.

          Accuse les politiques migratoires restrictives et inhumaines de l’Union Européenne qui suivent une vision sécuritaire de la gestion des migrations avec la création d’une Europe forteresse qui ne respecte pas les conventions internationales concernant les droits des migrants et demandeurs d’asile. En effet, au lieu que l’Europe réagisse d’une façon humaine face aux flux migratoires en encourageant les opérations de sauvetage en mer et en assurant la sécurité de ces personnes, elle préfère fermer ses frontières s’engageant dans des démarches de déportation de migrants non réglementaires et incitant y compris au retour les immigrants arrivés de manières règlementaire.

 

Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
S'il vous plaît entrer votre nom ici

*