OST: Rapport mai 2017 des mouvements sociaux

0
484

Rapport de l’Observatoire Social Tunisien  Mai 2017

Les protestations citoyennes ont continué avec la même intensité au début du mois de Mai, surtout dans le sud tunisien et spécialement dans le gouvernorat de Tataouine et les gouvernorats environnants à des degrés moindres. Ces mouvements ont commencé il y a deux mois environ en connaissant une évolution graduelle pour finir en escalade et affrontements avec les forces sécuritaires.

Sans rentrer dans une chronologie des événements et les outils de développement et loin des différentes lectures dans les milieux médiatiques et politiques tunisiens qui ont accompagné l’évolution des événements dans plusieurs régions, le dossier du développement régional continue d’être l’essentiel des différentes problématiques socio-économiques et politiques en Tunisie.

Sans rentrer, également, dans les contextes et impactes liés au développement depuis l’Etat providence jusqu’à ce jour puisque le contexte ne s’y prête pas, les différents plans de développement sur les différentes décennies ont contenu des programmes et outils pour mettre fin au déséquilibre de développement. Ces programmes ont permis des réalisations importantes dans toutes les régions sans exception et ont contribué, de manière importante, dans l’évolution du bien-être aussi bien au niveau de l’éducation, l’enseignement, la santé de bas, le transport, l’habitat et l’emploi sans permettre aux régions intérieures et frontalières d’élever leur niveau de développement et de vie et ceci expliquent l’existence continue des mouvements de protestation dans ces régions depuis des décennies.

La révolution a ouvert plusieurs passages possibles pour la correction des lacunes de développement entre les régions.

Les différents gouvernements qui ce sont succédés, les différents partis politiques durant les campagnes électorales de l’Assemblée Constituante et de l’A.R.P. ont présenté plusieurs recettes pouvant aider à améliorer les conditions de développement régional+ et local.

L’image sombre de la Tunisie profonde qu’ont présentée les outils médiatiques ont fortement contribué à la mobilisation de l’opinion publique pour atténuer les lacunes de développement.

Français Télécharger

 

 

Arabe

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
S'il vous plaît entrer votre nom ici

*