194 Réseaux et organisations de défense des droits humains exigent le respect du droit du peuple palestinien à résister à l’occupation.à déterminer son destin et àexpulser l’État de l’’apartheid des Nations Unies

0
679

Déclaration Palestine

194 Réseaux et organisations de défense des droits humains exigent le respect du droit du peuple palestinien à résister à l’occupation.à déterminer son destin et àexpulser l’État de l’’apartheid des Nations Unies

Le peuple arabe palestinien poursuit sa lutte héroïque depuis plus d’un siècle, au cours de laquelle il a consenti toutes sortes de sacrifices pour défendre ses droits légitimes, et faire face au projet colonial sioniste en Palestine et à ses manifestations de déplacements forcés et de massacres contre les populations civiles, ainsi que dans le colonialisme de peuplement par à travers l’établissement de colonies, la confiscation des terres, la démolition des maisons, le pillage des ressources naturelles, le déni des droits de retour et de résidence au palestinien , les politiques de ségrégation et d’apartheid, la construction du mur de séparation, qui a été condamné par la Cour internationale de la justice et considéré comme illégal, et de nombreuses autres politiques et pratiques suivies, en particulier, depuis 1948. .

Depuis 1948, le monde a été témoin del’obstination de la communauté internationale dominée par des puissances colonialistes telles que les États-Unis d’Amérique, la Grande-Bretagne et la France, à ignorer les droits du peuple palestinien consacrés par des dizaines de résolutions des Nations Unies et d’instances internationales.Par contre, protection et immunité sont accordées à l’entité coloniale sioniste, ce qui en fait une entité au-dessus du droit international et du droit international humanitaire. Les raisons, personne ne les ignore, elles sont liées aux intérêts économiques et géopolitiques des pays colonialistes mentionnés ci-dessus, et d’autres qui se sont appuyés sur une politique de deux poids deux mesures concernant les droits inaliénables du peuple palestinienjusqu’à ce jour.

 Le peuple palestinien est constamment exposé, par l’État de l’apartheid, à la confiscation de ses maisons et au déplacement de ses habitants, comme cela se produit actuellement dans les quartiers de Sheikh Jarrah , d’Al-Bustanet à Silwan et dans d’autres dans la ville de Jérusalem, et aux  attaques constantescontre la mosquée Al-Aqsaque ses forces arméesla prennent d’assaut la nuit du destin .A ceci s’ajoutent l’agression militaire brutale contre les habitants de Gaza, de Jérusalem et de Cisjordanie, la démolition des maisons et la destruction systématique d’installations vitales. Ce sont des crimes d’agression, et une menace à la paix et à la sécurité internationale, une guerre de génocide, de terrorisme, de discrimination raciale et de crimes contre l’humanité. Cela s’ajoute à ce à quoi les Palestiniens ont été soumis dans toute la Palestine occupée depuis 1948 et 1967 d’oppression, d’abus, d’arrestations, de déplacements, de meurtres et de blessures de manifestants protestant contre les politiques de l’État occupant et la discrimination raciale.

Les organisations soussignées considèrent que la raison fondamentale de la situation dans toute la Palestine occupée est due au fait que les droits du peuple palestinien ont été niés depuis la déclaration Balfour de 1917, et la poursuite de la politique de l’entité usurpatrice de Palestine en 1948, et la complicité des États colonialistes dominants dans le système capitaliste brutal avec les politiques de l’État occupant et de l’apartheid.

 À la lumière de ce qui précède, les organisations de défense des droits humains soussignées exigent ce qui suit :

 Premièrement : le respect du droit du peuple palestinien à l’autodétermination, à l’intégrité territoriale et à la souveraineté sur ses ressources naturelles, qui sont garantis par le droit international, le droit international des droits de l’homme et le droit international humanitaire, qui mettent l’accent sur le droit des palestiniens à l’autodéfense et à la résistance contre  l’occupation dans toutes les formes de lutte de libération nationale, leur droit de retourner dans leurs foyers et à la réparation des dommages qui leur ont été infligés depuis 1948, et leur droit de demander de poursuivre les criminels d’agression et de guerre du pays occupant et de discrimination raciale, devant les instances internationales et la justice internationale compétente ;

 Deuxièmement : exhorter les Nations Unies, par l’intermédiaire de l’Assemblée générale, du Conseil de sécurité et du Secrétaire général des Nations Unies, à œuvrer à la mise en œuvre de toutes les résolutions de la légitimité internationale liées à la question palestinienne, au premier rang desquelles la résolution n° 194, qui stipulait le droit du peuple palestinien de retourner dans ses foyers d’où il avait été déplacé en 1948 et de l’indemniser par des réparations des dommages qui lui ont été causés du fait du déplacement forcé et de la confiscation de ses biens ; Troisièmement : appelle la communauté internationale à renoncer à la politique de deux poids deux mesures concernant les droits du peuple palestinien à l’autodétermination, à la souveraineté sur ses ressources naturelles et à l’établissement de son État démocratique indépendant et de son système économique et social librement choisi conformément à sa volonté sans ingérence extérieure ;

Quatrièmement : exhorter les pays, en particulier les États-Unis d’Amérique, la Grande-Bretagne et la France, à cesser d’armer l’entité d’occupation et d’apartheid et à imposer des sanctions économiques et des mesures diplomatiques

Cinquièmement : empêcher les entreprises internationales d’importer et/ou d’investir dans les territoires palestiniens occupés, sous peine de poursuites et d’indemnisation pour violation du droit du peuple palestinien à la souveraineté sur ses ressources naturelles ;

 Sixièmement : Appeler la communauté internationale à condamner et à arrêter les politiques de judaïsation et de confiscation et de déplacement forcé des Palestiniens dans tous les lieux oû ils se trouvent, du quartier de Sheikh Jarrah à toutes les personnes affectées par les procédures d’expulsion ; Septièmement : Condamner toutes les attaques des forces d’occupation et des colons contre la mosquée Al-Aqsa et tous les lieux saints islamiques et chrétiens ;

 Huitièmement : Lever le siège injuste imposé à la bande de Gaza en Palestine occupée, imposé par la puissance occupante depuis 2005, et tenir la puissance occupante et l’apartheid responsable de la compensation pour ce que sa machine militaire a détruit ; Neuvièmement : exiger des pays arabes qu’ils annulent les accords qu’ils ont signés avec l’État occupant et l’apartheid, ainsi que de fournir au peuple palestinien toutes sortes de soutiens à tous les niveaux qui lui permettent de résister à l’occupation, de gagner sa liberté et son indépendance, et établir leur État démocratique indépendant avec Jérusalem comme capitale ; Dixièmement : Un appel aux peuples arabes et aux peuples libres du monde pour qu’ils continuent à soutenir le peuple palestinien qui résiste aux politiques d’occupation et au déni de l’État d’apartheid de son droit à l’autodétermination, aux mesures constantes visant à le déraciner de sa terre et les agressions répétéesde la machine de guerre de destruction contre lui.

Onziémement : Les signataires saluent la décision du Conseil des droits de l’homme de former une commission d’enquête sur les violations commises par l’État occupant et l’apartheid avant et après le 13 avril dans toute la Palestine, et que son mandat objectif inclut les raisons de la prolongation de la crise , et la discrimination qui l’accompagne pour des motifs nationaux, raciaux, ethniques et religieux. Ils espèrent que ses travaux ne seront pas entravés et que ses rapports ne connaîtront pas le même sort que la Commission Goldstone.

Douzièmement :Condamnant les mesuresrépressives et de représaillesprises par l’Etat de l’occupationetdel’apartheid après l’arrêt de son agressioncontre la bande de Gaza le 21 mai ; Il a ainsitransformé tout le quartier de Sheikh Jarrah enune prison fermée avec des cubes de béton, empêchantl’entrée des non-résidents et de leursproches sur la base de leuridentité. Il a égalementrepris son soutien des gangs de la colonisation(les colons) pour réprimer les jeunesprésents dans les cours de la mosquée Al-Aqsa, et a soumis les quartiers arabes des villes et citésmixtes des zones occupéesen 1948 à des couvre-feux et à des campagnesd’arrestations qui ontaffectéprès de 1 800 jeunes hommes, filles et enfants. Enoutre, la puissance occupantepoursuit des activités de colonisationenétablissant deux nouveaux de colonisation, à l’est de Bethléem et au sud de Naplouse ; Sans oublier la poursuite des tirsembusqués sur les manifestants non armésentrainant des martyrs et de dizaines de blessésparmieux ; Sans parler de l’obstructionimposée par les forces d’occupation de l’accès au carburant dans la bande de Gaza, du transport des blessés et de la reconstruction. Cesmesures et d’autres constituent une continuation des crimes de guerre qui incluent le déplacementforcé, la confiscation de biensprivés et les menaces contre la vie et les libertés des civils, ainsiqu’une violation de sesobligations en tant que puissance occupanteence qui concerneleur protection en vertu du droit international humanitaire .

Treizièmement : Appelant la Ligue des Étatsarabes, l’Organisation de la coopérationislamique, l’Organisation des pays non alignés, l’Unionafricaine et les pays du monde, qui s’alignent, pratiquement et non verbalement, pour les droits de l’homme et les droits des peuples, pour la liquidation du colonialisme et l’habilitation du peuplepalestinien à exercer son droit à l’autodétermination .de soumettre au Secrétariatgénéral des Nations Unies un projet de résolutionappelant au gel de l’adhésion de l’État occupant colonial raciste, « Israël », aux Nations Unies, envue de son expulsion définitive et de sa punition pour le non-respect des principes et de la Charte des Nations Unies ; ainsiqu’ en raison de sapersistance à commettre des crimes d’agression, de guerre, de génocide, de terrorisme, de discrimination raciale, de crimes contrel’humanité et de menace contre  la paix et la sécuritéinternationales ; auxquelss’ajoutesonrefussystématiquele respect des centaines de résolutionsinternationalespertinentes relatives à la Palestine depuis 73 ansjusqu’àmaintenant.

Enfin, les signatairessaluent la vaillance du peuplepalestinien qui poursuitsarésistancehéroïque à l’agression de l’Etat occupant et à la discrimination raciale, qui sera inévitablementcouronnée de victoire, quelle que soitl’ampleur des sacrifices. Ilssaluentégalement les peupleslibres du monde entier qui soutiennent le peuplepalestinien dans sarésistance à l’occupation et à la libération de la terre et de la personnehumaine

Ramallah, 15/6/2021

 

 

Les signataires :

  1. The Moroccan Coordination for Human Rights Organizations (include 26 HR organizations from Morocco, Mauretania, Algeria, Tunisia and Libya)
  2. The Moroccan Coalition for Human Rights Bodies (includes 20 Moroccan human rights organizations)
  3. Tunisian General Labor Union
  4. Union of Unemployed Degree Holders/ Tunisia
  5. General Union of Arab Journalists/ Lebanon
  6. Union of Women’s Action / Morocco
  7. Jordanian Women’s Union(JWU)
  8. The Jordan Federation of the independent Trade Unions
  9. The National Union of Palestinian NGOs (includes 320 institutions)
  10. Lebanese Handicapped Union
  11. Union of Palestinian Working Women’s Committees/Lebanon
  12. Union of Palestinian Women Committees / Palestine /
  13. Tunisian Coalition Against the Death Penalty
  14. The Human Rights Coalition to Stop the Aggression, Lift the Siege, and Build Peace in Yemen (includes 10 organizations from ten Arab countries)
  15. Egyptian Coalition for Child Rights
  16. The National Women’s Coalition for the Implementation of Resolution 1325 / Palestine
  17. Soumoud Coalition
  18. Coalition for Integrity and Accountability – Aman/Palestine
  19. The Academic Assembly for the support of Palestine-Lebanon
  20. Women’s Cultural Assembly for Democracy / Iraq
  21. Cultural Rally for Democracy / Iraq
  22. The Lebanese Women Democratic Gathering-RDFL
  23. Jordan Coalition Against the Death Penalty
  24. The Iraqi Alliance for Human Rights Organizations (includes 55 organizations)
  25. The Arab Coalition against the Death Penalty
  26. Yemeni Coalition Against the Death Penalty
  27. Solidarité des droits humains/Libye
  28. The National Coordination for the Defense of the Blind and Visually Impaired in Morocco
  29. Women Mediaand Development /TAM-Palestine
  30. Ibn Rushd Association for Development and Democracy / Iraq
  31. Friends of the Disabled Association-Lebanon
  32. The Jordan Society for Human Rights
  33. Jordanian Association for Political Science
  34. Bahrain Human Rights Society
  35. Bahraini Transparency Society
  36. Civil Solidarity Association / Tunis
  37. Community Development Association for Thought and Culture / Palestine
  38. Association for Development and Strategic Studies in Medina / Tunisia /
  39. Association Tunisienne de l’Action Culturelle
  40. Tunisian Association of Democratic Women
  41. The Tunisian Association for the Support of Minorities
  42. Tunisian Association of France
  43. Jordanian Jurists Association / Jordan
  44. Palestinian Developmental Feminist Studies Association
  45. The Association for the Defense of Human Rights in Morocco (ASDHOM-France)
  46. Working Women Association / Jordan
  47. Young Women’s Christian Association / Palestine
  48. Kuwait Transparency Society
  49. Arab Association for Academic Freedoms
  50. Arab Association for Political Science
  51. Feminist Action Society / Palestine
  52. Palestinian Association for Drug Control
  53. Libyan Society for Human Rights and Scientific Research/ Libya
  54. Bahraini Women’s Society/Bahrain
  55. The Moroccan Association for Human Rights
  56. The Moroccan Association for Women Progressive
  57. Mobile Library Association for Nonviolence and Peace / Palestine
  58. Association of the Economic and Social Forum for Women / Jordan
  59. The Mauritanian Association for the Promotion of Rights
  60. Mauritanian Association for Human Rights
  61. ALMizan Association for Development and Human Rights/Iraq
  62. Social Relief Society for Women Development / Palestine
  63. Al Najda Association for Social Development / Palestine
  64. Tunisian Women’s Association for Research on Development
  65. Arab Women Organization-Jordan
  66. The National Association for the Defense of Rights and Freedoms/Egypt
  67. Amazons Association Libya/Libya
  68. Ana Insan Association for the Rights of the Disabled/ Jordan
  69. Bint Al-Badiyah Society for Human Rights / Jordan
  70. Intersection for Rights and Freedoms/Tunisia
  71. Jothor Society for Human Rights-Jordan
  72. Association Bridges Citizenship / Tunisia
  73. Diyar Al-Ezz Association for Rights and Freedoms / Jordan
  74. Rasid Association for Human Rights/ Lebanon
  75. Roaa Women Association-Jordan
  76. Free Sight Association/Tunisia
  77. Ritaj Association for Palestinian Women / Palestine
  78. Association of Initiatives for the Protection of Women’s Rights / Morocco
  79. Association of the Jordanian Women’s Solidarity Institute
  80. Amman Society Forum for Human Rights
  81. Association Nachaz-Dissonances Tunisia
  82. The International campaign against the Israeli occupation and annexation
  83. The Tunisian League for Defense Human Rights
  84. The Algerian League for Defense Human Rights
  85. Ligue des juristesdémocrateslibanais
  86. Association of Free Tunisian Writers
  87. Women’s League in Iraqi Kurdistan
  88. The Jordanian Democratic Women’s League (RAND)
  89. Syrian Women Association / Syria/
  90. Association of Women Heads of Families/Mauritania
  91. Association of Intellectuals of Egypt and Arab Peoples/ Lebanon
  92. Iraqi League for Human Rights Trainers
  93. Freedom Pioneers for Integrity and Human Rights Training / Jordan
  94. The Jordanian Network for Human Rights (includes 10 human rights organizations)
  95. Arab Network for Tolerance
  96. The Arab Human Rights Trainers Network
  97. Legal Network for Arab Women
  98. Volunteer Network for Development and Human Rights / Egypt
  99. Women’s Network for Women Support/ Jordan
  100. Women’s Peace and Security Network (Yemen)
  101. Social accountability network in Morocco
  102. Media Spectator Network / Mauritania
  103. ALQST for Human Rights
  104. Committees for the Defense of Democratic Freedoms and Human Rights in Syria (LDH)
  105. Health Work Committees/ Palestine
  106. Arab Commission for Human Rights/Paris
  107. The Kurdish Committee for Human Rights in Syria (Al Rased).
  108. The Vigilance Committee for Democracy in Tunisia / Belgium
  109. Lebanese Women’s Rights Committee
  110. Women and Child Rights Committee/ Palestine
  111. Palestinian Initiative to Deepen Global Dialogue and Democracy-MIFTAH
  112. The International CouncilSupporting Fair Trials and Human Rights (ICSFT)
  113. Yemeni Council for Rights and Freedoms / Yemen
  114. Lebanese Women’s Council (includes 150 women’s associations) / Lebanon
  115. International Observatory for Documentation of Human Rights Violations/ Argentina
  116. Moroccan Parliamentary Action Monitor
  117. Hurriyat Observatory/ Morocco
  118. Human Rights & Democracy Media Center “SHAMS”/Palestine
  119. Center for Research, Legal Advice and Protection for Women / Palestine
  120. Arab Women Media Center / Jordan
  121. Al-Badeel Center for Information and Research/ Jordan
  122. Arab House Center for Research and Studies / Egypt
  123. Center for Development, Support and Information – DAM/ Egypt
  124. Palestinian Social Media Center/ Lebanon
  125. Khiam Rehabilitation Center for Victims of Torture-Lebanon
  126. Women’s Studies Center/ Palestine
  127. Center for the Defense of Freedoms and Civil Rights “Hurriyat” / Palestine
  128. International Center for the Promotion of Rights and Freedoms – Swiss Association
  129. The Arab World Center for the Development of Democracy and Human Rights/ Jordan
  130. The Omani Center for Human Rights(OCHR-Oman)
  131. Palestinian Center for the Independence of the Legal Profession and the Judiciary “Musawa”
  132. Palestinian Center for Peace and Democracy Issues/Palestine
  133. The Palestinian Center for Democratic Dialogue and Political Development
  134. Palestinian Center for Democracy and Conflict Resolution
  135. Egyptian Center for Women’s Rights
  136. Tafawuq Center for Development Consulting / Bahrain
  137. Tunis Centre for Press Freedom
  138. Jothor Center for Human Rights
  139. Damascus Center for Theoretical and Civil Studies
  140. Ramallah Center for Human Rights Studies (RCHRS)
  141. Women’s Affairs Center-Gaza/Palestine
  142. Amman Center for Human Rights Studies (ACHRS)
  143. Word Center for Human rights Studies/Egypt
  144. Metro Center for Defending the Rights of Journalists/ Iraq
  145. Gulf Institute for Democracy and Human Rights
  146. The Egyptian Democratic Institute for Awareness of Constitutional and Legal Rights / Egypt
  147. Humanitarian Forum for Women’s Rights/ Jordan
  148. Palestine Freedoms Forum
  149. Bahrain Forum for Human Rights
  150. Renewal Forum for Citizen and Progressive Thought/ Tunisia
  151. Tunisian Forum for Economic and Social Rights
  152. Political Youth Forum/ Palestine
  153. Sisters Arab Forum for Human Rights (Yemen)
  154. The Civil Forum in Sudan (which includes 54 civil society organizations) / Sudan
  155. The Moroccan Forum for Truth and Equity
  156. The Tunisian Organization against Torture
  157. Gender Studies and Information Organization / Iraq
  158. Organization for the Defense of Prisoners of Conscience in Syria – Rawanga
  159. Organisation Africaine de Surveillance des Droits de l’Homme/Maroc
  160. International Organization for Human Rights and International Law / Norway
  161. The Arab Organization for Human Rights in Syria
  162. The Kurdish Organization for Human Rights in Syria (DAD)
  163. Egyptian Organization for Human Rights
  164. Mauritanian Organization for Rights and Freedoms / Mauritania
  165. Al Mouel Organization for Rights and Development / Yemen
  166. The Arab Renaissance Organization for Democracy and Development/ Jordan
  167. The National Organization for Human Rights in Syria
  168. Supporters of Human Freedom Organization / Iraq
  169. ORGANIZATION FOR FREEDOM OF MEDIAS AND EXPRESSION- OFME- HATIM / MOROCCO
  170. Human Rights Organization in Syria- Maf
  171. Sawah Organization for Human Rights -Iraq
  172. Salam Organization for Democracy and Human Rights
  173. Desert Youth Organization for Development and Human Rights / Libya
  174. The Organization of the Martyr of Freedom Nabeel Barkati: Memory and Fidelity
  175. Yemeni Organization for Defense Rights and Democratic Freedoms/Yemen
  176. Foundation Promising Voices for Human Rights / Egypt
  177. ACT Foundation for Conflict Resolution – Jerusalem/ Palestine
  178. The Middle East Foundation for Development and Human Rights (Yemen)
  179. Addameer Foundation for Human Rights/ Palestine
  180. The Arab Foundation to support Civil Society and Human Rights/Egypt
  181. The Egyptian Foundation for the Advancement of Children’s Rights
  182. Association-Hassen Saadaoui Foundation for Democracy and Equality- Tunisia
  183. Future Partners Foundation for Development and Human Rights – Yemen
  184. Justice Foundation for Human Rights / Yemen
  185. Foundation for Egyptian Women’s Issues / Egypt
  186. Mada Foundation for Human Rights / Iraq
  187. Dialogue Forum Foundation for Development and Human Rights / Egyp
  188. Electronic Press Syndicate/Mauritania
  189. The General Syndicate of Banking, Insurance and Accounting Workers/ Jordan
  190. National Syndicate of Tunisian Journalists
  191. The National Commission for the Independence of the Judiciary and the Rule of Law / Palestine
  192. The International Commission for Supporting the Rights of the Palestinian People
  193. The Palestinian Authority for PhD holders in the civil service
  194. The Moroccan Human Rights Commission

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
S'il vous plaît entrer votre nom ici

*