Ouverture du forum social «Maghreb-Machrek pour la migration»

    0
    1232

    La 3ème édition du forum social « Maghreb-Machrek pour la migration » a démarré, samedi, au palais des sciences à Monastir. Prennent part à cette nouvelle édition, organisée à l’initiative du forum tunisien pour les droits économiques et sociaux en collaboration avec l’union générale tunisienne du travail (UGTT), plus de 350 participants actifs au sein d’associations maghrébines, arabes et européennes.

    Massoud Romdhani, membre du forum maghrébin a mis l’accent sur l’importance du rôle dévolu à la société dans les efforts déployés en vue de faire respecter les textes internationaux régissant la migration ainsi que dans l’action menée pour lutter contre toutes les formes de racisme et dévoiler la vérité sur le sort des disparus. « Pour résoudre les problèmes de migration, il faut que toutes les sociétés reconnaissent les droits des immigrés et de leurs familles ainsi que le droit à la libre circulation des personnes », a, pour sa part affirmé le représentant du forum social mondial, Gustave Massiah.

    Le secrétaire général adjoint de l’union générale tunisienne du travail (UGTT), chargé de la migration, Kacem Afaya, a indiqué que l’UGTT ne ménagera aucun effort pour dévoiler la vérité sur les émigrés disparus, faisant savoir que l’organisation syndicale a demandé une réunion avec le chef du gouvernement qui sera consacrée au dossier de la migration. Afaya a appelé à l’adoption d’une politique nationale migratoire, rappelant la création du réseau syndical euro- méditerranéen.

    Le président du forum tunisien pour les droits économiques et sociaux, Abderrahmane Hdhili, a déclaré à l’agence TAP que les travaux du forum social Maghreb- Machrek pour la migration seront axés sur l’examen des questions relatives à la création d’un observatoire maghrébin pour la migration, au dossier des disparus, aux politiques migratoires européennes et leurs répercussions sur les émigrés, à la liberté de circulation et à la lutte contre le racisme.

    Des familles d’émigrés clandestins et de personnes ayant rejoint le jihad en Syrie, ont observé, en marge du forum, une marche pacifique pour dénoncer les politiques migratoires et revendiquer la vérité sur le sort de leurs proches.

     

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    S'il vous plaît entrer votre nom ici

    *