D’une marginalisation sociale et spatiale vers un développement territorial durable : Que cache le silence des ruines des ksours à Tataouine ?

0
604

D’une marginalisation sociale et spatiale vers un développement territorial durable : Que cache le silence des ruines des ksours à Tataouine ?
Nesrine Ellouze 122
Résumé
Cet article présente une recherche-projet menée à Tataouine qui met en évidence la marginalité sociale et spatiale dans la région ainsi que ses causes latentes et apparentes.
Au cours de ces dernières années, Tataouine a été le théâtre de plusieurs revendications axées particulièrement sur le développement régional et l’emploi des jeunes, dont le plus célèbre celui de “El Kamour”. Reste que la région détient une ressource patrimoniale inexploitée et abandonnée (les ksours). Ainsi, créer une dynamique autour du patrimoine ksourien pourrait réussir à fédérer les acteurs du territoire autour d’un projet ambitieux de
préservation du territoire patrimoniale et de promotion de l’identité locale.
La méthodologie adoptée consiste par conséquent à comprendre les rouages constitutifs de la marginalité socio spatiale. Le but étant de déconstruire en proposant des mesures d’insertion et d’amélioration afin de nouer des liens entre les institutions permettant d’encourager la coopération et l’investissement dans le secteur du tourisme culturel.

Télécharger (PDF, 2.12Mo)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
S'il vous plaît entrer votre nom ici