Etude: Les inégalités en Tunisie

0
2331

Equipe de recherche dirigée par :
Dr. Azzam MAHJOUB, professeur universitaire,
Composée de :
M. Mohamed Mondher BELGHITH
Dr. Maher GASSAB
Dr. Salma MOKDADI
Dr. Zied SAADAOUI

Cette étude porte sur l’état et de l’évolution des inégalités économiques et sociales en Tunisie.
Son objectif ultime est d’établir un diagnostic précis susceptible de fonder des recommandations éclairées pour le plaidoyer et les actions des organisations de la société civile (OSC) engagées dans la lutte contre les injustices sociales ; injustices qui se traduisent par l’importance et le creusement des écarts de revenus, de richesses, d’opportunités, d’accès aux services publics entre les individus ou ménages, les sexes, les régions, etc. Et ce en vue de mieux asseoir et orienter leur action et leurs stratégies afin
d’infléchir les politiques publiques pour réduire d’une manière significative ces inégalités. L’étude se voudrait être, tout d’abord, un outil pédagogique basé sur une assise analytique appropriable par les OSC et éclairant leur stratégies d’action. Elle sera à la fois, descriptive pour diagnostiquer l’état et l’évolution des inégalités, analytique pour expliquer les causes sous-jacentes à cela, et prescriptive en formulant des recommandations à l’intention des OSC et des pouvoirs publics.

Cette étude vient à point nommé pour enrichir le débat sur la question des inégalités qui se trouve, dans le contexte de crise mondiale aggravée par la pandémie du Covid 19, au centre des débats académiques, politiques et médiatiques sur le développement. Dans ce contexte général qui se caractérise par l’exigence de justice sociale aussi bien en Tunisie que dans le monde, la perception forte de l’accroissement des inégalités dans le monde, le déficit de connaissances sur l’accroissement des inégalités en Tunisie et l’intérêt croissant pour les inégalités des institutions internationales, régionales et des organisations de la société civile, cette étude pourrait constituer une base pour alimenter le débat sur la question en Tunisie.

Les recommandations proposées pourraient constituer un prélude, au niveau de la société civile, pour un débat plus généralisé auquel prendraient part toutes les parties prenantes pour de nouvelles politiques et des stratégies rénovées et plus efficaces pour mieux combattre les inégalités de tous ordres, la pauvreté, et l’exclusion dans une nouvelle vision d’un développement plus harmonieux, inclusif et durable et, donc, plus juste.

Nous formulons le vœu que cette étude puisse être, malgré ses insuffisances notamment au niveau de l’exhaustivité, tellement la question est vaste et les facettes de l’inégalité sont innombrables et multiformes, un point de départ pour le lancement de ce genre de débats par le FTDES dans le cadre de son Observatoire des politiques publiques. Elle pourrait,
également, être complétée par d’autres études sur certains autres aspects des inégalités qui méritent d’être analysés dans une vision prospective qui prend en considération les défis futurs. Nous en citons, notamment, les questions de la justice environnementale en relation avec le changement climatique et les inégalités environnementales ; la souveraineté alimentaire et la question rurale ; la fracture numérique, les mutations technologiques et les nouveaux modes de travail ; ainsi que les situations particulières des personnes vulnérables dont les migrants et les personnes handicapées, qui étaient restées hors du champ de cette étude.

Télécharger (PDF, 7.67Mo)

 

 

Abstract Français

Télécharger (PDF, 631KB)

 

 

Abstract Arabe

Télécharger (PDF, 2.72Mo)

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
S'il vous plaît entrer votre nom ici

*