L’actualité au fil des mobilisations environnementales – Juin 2018

0
136

Mobilisations

Un groupe d’habitants de Redeyef – Gafsa ont fermé la laverie de la compagnie de phosphate comme protestation contre la coupure de l’eau potable.

Les données de l’Observatoire Social Tunisien

Droit à l’eau

Des citoyens de Oueslatia – Kairouan ont bloqué la route pour revendiquer leur droit à l’eau potable.

Plus de 50 familles de Chraitia Sud, Chrarda – Kairouan ont protesté pour demander leur droit à l’eau potable. Il est à noter que le réseau des eaux potables passe par la région sans que les habitants soient connectés.

Les habitant de la Rue Abou Kacem Chebbi, Chebika – Kairouan ont lancé un appel d’urgence à la SONEDE pour réparer une fuite de l’eau potable. Cette fuite, par ailleurs, a engendré des problèmes sanitaires à cause des eaux stagnantes.

Les habitants de la région de Kchardia, Aala – Kairouan ont fermé les institutions publiques et ont brulé des pneus dans la ville pour revendiquer leur droit à l’eau potable.

Les agriculteurs de la région de Sidi Mahmoud, Chebika – Kairouan ont effectué une protestation devant le local du gouvernorat pour revendiquer leur droit à l’eau potable et l’eau d’irrigation après les dommages que leurs cultures ont subis.

Les habitants de Ain Boumra, Sebikha – Kairouan ont protesté devant la maison des jeunes pour revendiquer leur droit à l’eau potable et d’irrigation.

Les habitants de Medhila – Gafsa ont lancé des appels d’urgence aux autorités pour trouver des solutions à la coupure de l’eau potable à cause des pannes dans le réseau.

Un groupe de femmes de Medhila – Gafsa ont bloqué la route devant le bus des travailleurs de la compagnie de phosphate pour protester les coupures continues de l’eau potable.

Les habitants de Senia Ghazel – Zaghouan ont demandé aux autorités d’intervenir pour trouver une solution pour l’absence de l’eau potable et de l’électricité dans leur région.

7 jeunes sont arrêtés par les forces policières après les protestations à Bir Mcherga qui revendiquent le droit à l’eau potable.

Les habitants de Fom El Khanga, Tamoghza – Tozeur ont bloqué la route en protestation contre la coupure continue de l’eau potable et d’irrigation dans la région.

Des habitants de Kana Haram, Fernana – Jendouba se sont rassemblés devant le gouvernorat pour revendiquer leur droit à l’eau potable. Il est à noter que cette région est à quelques centaines de mètres de 3 barrages : Oued Barber, Beni Mtir et Bouhertma.

Les agriculteurs du périmètre irrigué de Bou Salem – Jendouba ont bloqué la route pour revendiquer leur droit complet à l’eau d’irrigation.

Un nombre d’agriculteur de Sebikha – Kairouan ont envoyé une pétition au gouverneur de Kairouan pour intervenir pour l’arrêt d’un fourrage de puits profond sans autorisation. Ils ont insisté sur le fait leurs cultures sont touchées par la baisse des niveaux de leurs puits autorisés.

Un groupe d’habitants de Redeyef – Gafsa ont fermé la laverie de la compagnie de phosphate comme protestation contre la coupure de l’eau potable.

Des habitants de la région Amaimia, Sidi Aich – Gafsa ont bloqué la route pour protester la coupure continue pendant 15 jours de l’eau potable à cause de la panne du puits principal.

Droit à un environnement sain

Un nombre d’activiste de la société civile au sein de la LTDH et 5 membres du conseil municipal ont visité, en urgence, la région de Metbasta – Kairouan. Cette visite a pour but de soutenir les habitants qui souffrent des gaz émis du sol.

Les habitants de Ouerfla, Chebika – Kairouan continuent les protestations pour revendiquer la connexion de leur région par le réseau d’assainissement.

Les habitants de la Cité des Jeunes – Gafsa se sont plaints des odeurs émises d’une source inconnue sur la route principale à côté du siège de la protection civile.

Le réseau associatif pour la protection de la Forêt de Radès organise en compagnie de plusieurs associations environnementales comme Biati- بيئتي,  Tunisie Recyclage, AMIS Association de Mégrine pour l’Innovation et la Sauvegarde et Interact Club Tunis East Coast ainsi que des membres de la société civile tunisienne un grand rassemblement pour dire non au projet qui va massacrer la forêt de Radès.

Les habitants de Chrarda – Kairouan ont protesté contre l’usine de « fitoura » installé dans la région qui provoque des dégâts environnementaux. Ils ont demandé sa délocalisation ou bien le contrôle de ses émissions.

Les habitants de la cité Malaji Sahnoun – Kairouan ont bloqué la route pour protester contre l’écoulement des eaux d’assainissement.

Des citoyens de la région de Metbasta au Kairouan Nord ont bloqué la route entre Kairouan et Tunis pour protester contre l’incendie d’un hectare de terre.

Le cadre éducatif de l’école primaire El Mansoura – Kairouan ont fait un appel médiatique pour protester les déchets qui sont jetés autours de l’école.

Les habitants de Dhrea El Wost, Kairouan ont protesté contre les déchets et les eaux polluées rejetés par l’usine des tomates dans la région.

Les habitants de la ville de Kairouan ont lancé des appels médiatiques pour trouver des solutions aux moustiques. Il est à noter, que cette année, il y n’y a pas eu des traitements des cours d’eau.

Les petits pêcheurs ont effectué un sit-in dans la porte principale du port de Chebba – Mahdia pour protester contre les techniques de pêche qui affectent les plahes.

Déclarations officielles et projets publics

Le ministre des Affaires Locales et de l’Environnement inaugure la station d’épuration du pont de Bizerte. Cette station s’intègre dans un projet complet avec un budget de 5 millions de dinars qui vise à connecter 3100 habitants dans la région du pont de Bizerte au réseau d’assainissement.

Le chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed a dévoilé une stratégie nationale du secteur de l’eau à l’horizon 2050 fondée sur l’économie des ressources hydrauliques, lors du Forum économique tunisien organisé par l’Institut arabe des chefs d’entreprises (IACE). “Cette stratégie sera en mesure de préserver chaque goutte d’eau via la construction de barrages ; des lacs colinéaires et des forages en plus de certains projets des eaux profondes projetés dans le sud du pays”, a assuré Y.Chahed.

Le chargé des ressources hydrauliques et de la pêche dans le ministère d’agriculture, Abdallah Rabhi, a visité le gouvernorat de Kasserine pour présider, avec le gouverneur, la réunion du comité régional des eaux. De plus, Rabhi a inauguré, avec l’ambassadrice de la confédération Suisse, le projet de l’approvisionnement de l’eau potable à Kasserine qui utilise l’énergie solaire.

La balance commerciale alimentaire a enregistré, durant les cinq premiers mois de 2018, une amélioration remarquable, le taux de couverture des exportations par les importations a atteint 109,6% contre 67,1% durant la même période de 2017, selon les données publiées par le ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche.

Le ministre des Affaires Locales et de l’Environnement a déclaré que la Tunisie s’engage dans la lutte contre le plastique. Il promet une interdiction officielle des sacs en plastique à partit du 1er Janvier 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
S'il vous plaît entrer votre nom ici

*