Le soulèvement du peuple Tunisien: des protestations et l’absence de projets politiques

    0
    261

    MESSAOUD ROMDHANI

     

    Le soulèvement du peuple Tunisien: des protestations et l’absence de projets politiques

    Le commencement:

    Les nouveaux mouvements sociaux qu’a connus la région du Maghreb ont émergés par des initiatives citoyennes, indépendamment des parties politiques et des motifs idéologiques.  L’ampleur de ces mouvements et leurs stratégies innovatrices de résistance ont surpris les régimes en place qui ont cru que la stabilité est garantie non seulement grâce aux approches sécuritaires et au contrôle de la vie publique mais aussi grâce aux désaccords entre les élites politiques et les dirigeants syndicaux et la société civile alimentés par les conflits intérieurs et la répression de leurs activités de mobilisation par le gouvernement.

    Je crois que les groupes associés aux mouvements syndicaux et de droits dans la région du Maghreb ont réussi à combler cette lacune à travers leur participation aux forums sociaux mondiaux.

    Ces forums sont un point de rencontre et d’échange entre les mouvements sociaux et les mouvements contre le modèle néolibéral de globalisation. Ces forums ont aussi permis à ces groupes de comprendre et de s’adapter à ces nouvelles formes de mouvement et de tisser des réseaux entre eux.

     Est-ce que le soulèvement du peuple Tunisien était une révolution ou un mouvement social révolutionnaire ?

    Quels sont les impacts de l’absence d’un projet politique sur le processus de transition en cours ?

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    S'il vous plaît entrer votre nom ici

    *