Penser le droit à la santé au temps de la pandémie

0
650

Penser le droit à la santé au temps de la pandémie

Maher Hanin 

Les images des Tunisiens et Tunisiennes euphoriques entre le 17 décembre 2010 et le 14 janvier 2O11, alors qu’ils et elles défiaient la police en marchant et en se rassemblant dans toutes les places publiques pour exiger le départ de Ben Ali, ont cédé la place, en mars 2020, aux images tragiques de files d’hommes et femmes se bousculant et se tassant devant les bureaux de poste ou de délégués pour recevoir l’aide publique exceptionnelle octroyée par le Gouvernement aux catégories sociales les plus impactées par le confinement général de la première vague de la Covid 19.
Avec l’avènement de la pandémie, et face à ces images, les responsables et les dirigeants gouvernementaux répétaient en leitmotiv que « la pandémie nous a mis à nu». Les observateurs et les commentateurs, quant à eux, ne cessaient de soulever la question percutante mais souvent éludée : « vivons-nous tous et toutes dans le même pays », « y a-t-il une seule Tunisie ou bien deux : celle des établis, des inclus, et, celle des exclus, des vulnérables et des pauvres ? ».

Télécharger (PDF, Inconnu)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
S'il vous plaît entrer votre nom ici

*