Rapport: Les Tunisiens disparus en mer en 2012

0
646

Le Forum Tunisien pour les Droits Économiques et Sociaux1 a diffusé en septembre 2012 un premier rapport concernant les migrants disparus en mer en 2011. Dans le contexte des révolutions, 64261 personnes avaient embarqué pour l’Europe depuis la Tunisie et la Libye. Environ 2000 d’entre elles sont mortes ou disparues dont 1000 Tunisiennes et Tunisiens2. La gravité de cette situation a entraîné une très forte mobilisation des familles des morts et disparus, ainsi que des mouvements et organisations européennes et africaines qui défendent les droits des migrants dont le FTDES.

Le suivi du dossier des migrants disparus constitue depuis 2011 la plus grande priorité du FTDES. Les familles de migrants, appuyées par la société civile se sont mobilisées, ont manifesté, ont effectué des demandes aux autorités, ont fourni des informations à la presse et pour certaines se sont lancées dans des actions en justice contre les autorités. En juillet 2012, société civile, migrants et familles de migrants se sont réunies autour du projet Boats 4 People, effectuant une traversée maritime de l’Italie vers la Tunisie et Lampedusa pour attirer l’attention de l’opinion publique et des gouvernements sur le sort des migrants en mer3. L’ensemble de ces actions ont visé à faire prendre leurs responsabilités aux autorités en terme de transparence vis à vis des personnes disparues, et en terme de réparation vis à vis des personnes retrouvées mortes.

Cependant, malgré tous ces efforts, le gouvernement tunisien et les autorités de l’UE, sont restées sans réponse concernant les sort des personnes disparues en mer. La revendication principale du FTDES et de nombreuses autres organisations est de constituer une commission d’enquête mixte, incluant des membres des gouvernements, de la société civile ainsi que des experts indépendants et des représentants des familles de disparus. Lors de la rédaction de ce rapport, le sort des disparus après leur départ en mer pour l’Italie durant les années 2011 et 2012 demeure inconnu, accentuant la douleur de leurs proches.

Télécharger (PDF, 9.69MB)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
S'il vous plaît entrer votre nom ici

*