Revue semestrielle de la justice environnementale

0
1003

Préface

Depuis 2018, le Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux œuvre dans le cadre de son projet sur la Justice environnementale pour mettre en relief les principaux défis environnementaux à l’échelle nationale, régionale et locale en rapport avec le droit des citoyens de vivre dans un environnement sain. Ainsi, après des années de travail de terrain et de plaidoyer à côté des ayant droit, nous pouvons conclure que la dégradation de l’environnement en Tunisie est due essentiellement à une vision politique et à un modèle de développement basé principalement sur l’exploitation massive des ressources naturelles au détriment de l’équilibre de l’écosystème.

Aussi, il est clair que toutes les régions, sans exception, souffrent de la pollution et de l’absence des conditions d’une vie digne tel que postulé par la constitution tunisienne et les conventions internationales signées et ratifiées par la Tunisie. Nous allons revenir sur ces aspects dans ce rapport qui est la contribution de militants environnementaux et de chercheurs impliqués dans le travail du FTDES.

Pour commencer la discussion sur les politiques environnementales et l’exploitation des richesses naturelles par l’Etat, Sihem Irouche, qui est une stagiaire française au sein du département justice environnementale du FTDES, a parlé de l’échec de l’institutionnalisation de la question environnementale en Tunisie ce qui a ouvert la porte aux violations multiples et à l’atteinte des droits des générations futures.

Dans le même contexte, Riheb Mabrouki s’est concentrée sur la malédiction des ressources naturelles dans la région de Tataouine où existe une richesse pétrolière importante alors que les citoyens sont privés de leurs droits fondamentaux comme celui de l’assainissement. Par ailleurs, l’auteure nous parle aussi de l’absence des stations du traitement des eaux usées dans les villes du bassin minier comme les villes de Redeyef et de Moulares ou les habitants souffrent de la propagation des mauvaises odeurs et de l’apparition des maladies cutanées. Elle s’est concentrée de même sur les causes du blocage du projet de la station d’épuration commune aux deux villes et qui devrait être une solution radicale à ce problème. En plus de l’assainissement, l’article des deux chercheuses Naima Fekih et Manel Bekri met l’accent sur le problème de l’eau potable dans la région de Kairouan et présente un diagnostic de cette problématique avant de finir par soumettre des propositions pour la protection des ressources en eau et la garantie de leur disponibilité pour les citoyens, en particulier dans les zones rurales.

Dans les autres articles, d’autres violations sont mises en relief comme celles évoquées par le journaliste Najeh Zagdoudi qui consacre son récit à la problématique des margines et ses impacts environnementaux et sanitaires notamment en rapport avec la propagation de la leishmaniose qui est devenue une vraie menace pour les habitants des zones rurales surtout avec la propagation de la pollution et l’absence de la protection sanitaire.

Dans la partie consacrée au droit à un environnement sain, Minyara Mejbrila coordinatrice régionale du projet Justice Environnementale à Kairouan, expose le problème des déchets dans la ville d’Agareb qui s’est révoltée contre l’injustice et les abus des autorités centrales qui ont voulu en faire une décharge à ciel ouvert en dépit de la décision judiciaire ordonnant sa fermeture, ce qui reflète l’incapacité de l’Etat à garantir le droit à un environnement sain aux citoyens. Dans le même registre, Riheb Mabrouki expose la crise des déchets dans la ville de Redeyef après les protestations des habitants qui ont revendiqué la fermeture immédiate de la décharge municipale et la concentration d’une autre loin des habitations.

Le rapport est clôturé par une étude scientifique réalisée par la médecin dentiste Chayma Bizaniau sujet de “l’eau potable à Redeyef et ses impacts sur l’intoxication des dents par le fluor”. Cette étude de terrain fait ressortir l’impact des activités de la Compagnie Phosphate Gafsa sur la qualité de l’eau potable et les impacts sanitaires qui en découlent.

Télécharger (PDF, 4.35Mo)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
S'il vous plaît entrer votre nom ici