Une inévitable tentative de suicide d’un réfugié en Tunisie Fr- En

0
874

Tunis 18 mars 2019

Une inévitable tentative de suicide d’un réfugié en Tunisie

Un adolescent érythréen de 15 ans a essayé de mettre fin à sa vie. Il s’est coupé les veines dans le centre de réfugiés pris en charge par l’UNHCR à Médenine le 11 mars 2019. Les réfugiés présents dans le centre ont voulu porter secours en appelant l’ambulance de l’hôpital régional à maintes reprises avant qu’il ne reçoive les secours nécessaire.

Il est actuellement à l’hôpital Hedi Chaker de Sfax au service psychiatrique sans assistance d’un traducteur, sans nourriture ni eau. Il y subit des mesures d’isolement et de contention sévères par le dosage de médicaments et de somnifères.

Dans le dernier rapport du FTDES, il y a eu le constat que, depuis près de 6 mois, les réfugiés de ce même centre vivent dans des conditions déplorables qui se dégradent de plus en plus. Les migrants font face à une insuffisance de nourriture, d’hygiène, des difficultés d’accès aux soins de santé nécessaires et un manque d’informations sur leurs droits fondamentaux.

Plusieurs de ces migrants ont fui des conditions déplorables en Libye et ce centre représente leur seul refuge avant la mort, la prison, la surexploitation et la maltraitance au travail.

Il est temps de se défaire de l’idée que les migrants sont bien pris en charge, qu’ils sont assistés de manière efficace dans ce centre et que l’UNHCR contribue au bon essor des migrants.

Le Forum Tunisien pour les Droits Économiques et Sociaux (FTDES) :

– Souhaite un bon rétablissement à ce jeune

Demande à l’UNHCR de

  • fournir un traducteur dans une langue accessible pour ce jeune
  • fournir les besoins nécessaires en nourritures, en eau, en soins médicaux, en hygiène et un logement décent
  • prioriser la réinstallation des migrants dans des pays d’asile
  • d’informer davantage les réfugiés de leurs droits fondamentaux

– Demande à l’UNHCR et le Croissant Rouge de permettre les associations spécialisées (santé, psychiatrie, interprétation) de contacter les migrants et fournir leurs expertises

– Demande au gouvernement tunisien et aux autorités concernés d’assurer la protection des réfugiés et migrants vivant en Tunisie

********************************

An inevitable suicide attempt by a refugee in Tunisia

A 15-year-old Erythrean tried to end his life. He attempted to cut his veins in the Médenine refugee center under the responsibility of the UNHCR on March 11th, 2019. Several refugees in the center tried to save him by calling the emergency services of the regional hospital many times before he received care.

He is currently at the Hedi Chaker hospital in Sfax, in psychiatric services without help from a translator, no food nor water. He is in harsh isolation and restraint conditions and is forced to take medicines and sleeping pills.

In the FTDES’ last report, pitiful conditions which are degrading more and more were observed in this refugee center in the last 6 months. The migrants face insufficient food, hygiene, difficulties accessing necessary health services and a lack of information on their fundamental rights.

Many of these migrants have unimaginable conditions in Libya and this center is their only refuge against death, prison, exploitation and work abuse. It is time to get rid of the idea that the refugees are taken care of, that they have the proper assistance in this center and that the UNHCR is providing the right conditions for the proper development for the migrants.

The Tunisian Forum for Economic and Social Rights (FTDES):

  • Wishes a quick recovery to this youth

Requests the UNHCR to

  • Provide a translator for this youth
  • Provide necessary food and water supplies, health care, hygiene and decent housing
  • Prioritizes the resettlement of the migrants in a country of asylum
  • Inform the refugees of their fundamental rights
  • Demands that the UNHCR and the Red Cross allows specialized associations (health, psychiatry, interpretation, legal) to contact the migrants in the center and provide their expertise
  • Demands that the Tunisian Government and the concerned authorities to ensure the protection of refugees and migrants in Tunisia.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
S'il vous plaît entrer votre nom ici

*