Valeurs universitaires : engagement / désengagement des universitaires tunisiens

0
232

Valeurs universitaires : engagement / désengagement des universitaires tunisiens
Nizar Ben Salah
Professeur à l’école nationale supérieure des ingénieurs de Tunis, Chef d’un laboratoire de recherche en génie mécanique
Tout le long de leur carrière et lors de l’exercice de leurs diverses tâches académiques, fonctions administratives ou responsabilités scientifiques qu’ils peuvent assumer, les universitaires sont appelés à respecter un ensemble de valeurs éthiques et déontologiques communément nommées « valeurs universitaires ». Le respect de ces valeurs et l’engagement qui en découle sont primordiaux pour que les universités puissent pleinement assumer et réussir leurs missions de production, transmission et sauvegarde des savoirs humains. Ces valeurs sont importantes non seulement pour les raisons évoquées ci-dessus, mais aussi parce qu’elles constituent l’épicentre même de la mission universitaire. Par leur symbolique et à juste titre, les universitaires en font une fierté et les considèrent comme le ciment qui soude leur communauté ; une communauté malmenée en Tunisie particulièrement depuis le début de la transition démocratique en 2011.
En effet, cette transition a relégué au second plan les questions qui touchent aux universités, aux universitaires et d’une façon générale à l’enseignement supérieur et recherche scientifique, à part au tout début de ladite transition quand le démantèlement de la police universitaire et la généralisation des élections à tous les postes de responsabilité administrative ont été promulgués par Feu Ahmed Brahim premier ministre de l’enseignement supérieur et recherche scientifique après la révolution de 2011.

Télécharger (PDF, 497KB)

 

 

Le Cahier

Télécharger (PDF, 2.06Mo)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
S'il vous plaît entrer votre nom ici

*