Les différents centres de détention de El Wardia, Ben Guerdane, Melilla et peut-être bientôt Bir El Fatnassiya : violations, déportations et silence suspect

0
2203

Tunis le 03 mars 2020,

Les différents centres de détention de El Wardia, Ben Guerdane, Melilla et peut-être bientôt Bir El Fatnassiya : violations, déportations et silence suspect.

Des activistes ont partagé sur les réseaux sociaux des vidéos documentant des attaques qui ont eu lieu au centre « d’accueil et d’orientation » de El Wardia contre un groupe de migrants vivant en Tunisie. La diffusion de ces vidéos a été accompagnée d’appels de détresse concernant la violence verbale et physique ainsi que l’expulsion vers la frontière tuniso-algérienne qu’elles montrent. Le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux, qui n’a pas été surpris par ces appels, puisqu’il a précédemment alerté des violations commises dans les « centres d’accueil et d’orientation » en Tunisie dans son rapport intitulé « Les migrants détenus au centre El Wardia : détenus puis déportés ou retournés « de force » »[1] :

–                   Appelle à une enquête parlementaire sérieuse et urgente sur ce qui se passe dans les centres de El Wardia et de Ben Guerdane dans lesquels sont détenus des migrants vivants en Tunisie et sur les violations faites à leur encontre

–                   Appelle à accepter les visites des organisations de la société civile, des institutions parlementaires et constitutionnelles ainsi que des journalistes dans ces centres

–                   Souligne que la souveraineté nationale n’est pas une excuse pour tolérer les violations des droits des migrants

–                   Souligne qu’il est temps de révéler ce qu’il se passe dans les centres de « d’accueil et d’orientation » où sont détenus des migrants ainsi que dans les centres d’accueil et d’hébergement partout en Tunisie, qu’il est temps d’arrêter les opérations d’expulsion ainsi que les multiples formes de harcèlement psychologique qui pousse les migrants à se suicider ou à retourner en Libye

–                   Considère que les violations des droits des migrants dans les centres de El Wardia et de Ben Guerdane sont les mêmes violations desquelles souffrent les migrants tunisiens en situation irrégulière à Melilla ou en Italie et que ces deux phénomènes ne sont que le résultat des politiques migratoires inhumaines opérant des deux côtés de la Méditerranée

–                   Renouvelle son opposition aux expulsions opérées sous prétexte de la protection de la souveraineté nationale ou des accords bilatéraux que ce soit en Tunisie ou dans les autres pays

Les violations faites à l’encontre des migrants dans les centres « d’accueil et d’orientation » de El Wardia et de Ben Buerdane et dans les centres d’accueil et d’hébergement principalement à Zarzis, Medenine et Megrine ne sont que la preuve de l’incapacité des autorités tunisiennes à développer une stratégie nationale de migration respectueuse des droits humains, des approches humanitaires et des conventions internationales.

[1] Migrants placed in the Wardia Centre: Detained, then deported or “forcibly” returned, https://ftdes.net/migrants-placed-in-the-wardia-centre-detained-then-deported-or-forcibly-returned/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
S'il vous plaît entrer votre nom ici

*