Agareb, Sfax. Procès contre la deuxième plus grande décharge de Tunisie

0
264

Agareb, Sfax. Procès contre la deuxième plus grande décharge de Tunisie

Manich Msab

Hier 19 septembre 2019 a eu lieu la troisième audience de l’affaire de la décharge de Agareb, dans le gouvernorat de Sfax. Cette décharge, la deuxième plus grande de Tunisie, se trouve au milieu d’une zone naturelle et n’est pas gérée de manière satisfaisante : elle dégrade le milieu naturel et libère des gaz et des mauvaises odeurs qui affectent la qualité de vie et la santé des habitants. Ainsi, autour d’une pétition et du mouvement Manich Msab, les habitants de Agareb ont décidé de porter plainte contre l’Agence Nationale de Gestion des Déchets (ANGED), qui est responsable de la décharge, l’Office National de l’Assainissement (ONAS), qui déverse aussi des eaux usées au sein de la réserve naturelle, le ministère de l’environnement et l’entreprise Ségor, une filiale du groupe français Suez, qui gère opérationnellement la décharge, pour violation de l’environnement et du droit constitutionnel à un environnement sain.

Lors de la première audience, les quatre accusés ont été condamnés et la fermeture de la décharge décidée. Cependant, l’ANGED et l’ONAS ont fait appel de la décision. Lors de cette troisième audience, les 6 avocats de ces deux institutions de l’Etat ont demandé un nouveau report de l’audience, laquelle a été fixée au 26 septembre prochain. Ils suivent ainsi une stratégie de gain de temps.

Le FTDES renouvelle donc son soutien au mouvement Manich Msab et aux habitants de Agareb, et appelle l’Etat à prendre ses responsabilités et à garantir le droit à un environnement sain conformément à l’article 45 de la Constitution. Nous appelons à soutenir ce mouvement dans son combat, à commencer par le 26 septembre prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
S'il vous plaît entrer votre nom ici

*