Appel à intervention et diffusion du guide sur l’hépatite A  « Tunisiens Assoiffés et Contaminés »

0
1023

Appel à intervention et diffusion du guide sur l’hépatite A 

« Tunisiens Assoiffés et Contaminés »

Malgré la propagation de la pandémie du COVID-19, qui nécessite comme mesures de prévention des conditions d’hygiène spécifiques, la majorité des Tunisiens (surtout en milieu rural) souffrent d’une pénurie structurelle d’eau et d’une absence des dispositifs d’assainissement. En effet, selon les statistiques de l’Observatoire Tunisien de l’Eau, il a été enregistré jusqu’au mois de Mai 2020 environ 300 alertes à l’échelle nationale (des coupures d’eau et des mouvements sociaux revendiquant le droit à l’eau et à l’assainissement).

Face à cette situation, ces assoiffés ont eu recours à l’approvisionnement en eau des Sebkhas et des lacs pollués ou bien à l’achat auprès des colporteurs d’eau, de qualité non reconnue, ce qui menace leurs vies et leurs santés.

Dans ce même contexte, le Ministère de la Santé a annoncé, le 22 Mai 2020, l’enregistrement de plusieurs contaminations en Hépatite A et en Fièvre Typhoïde. Ces maladies se transmettent, principalement, par ingestion d’eau ou d’aliments contaminés et par la médiocrité des conditions d’assainissement et d’hygiène.

A cette fin, nous, Nomad08 (Observatoire Tunisien de l’Eau) et le Forum Tunisien des Droits Economiques et Sociaux, tenons à rappeler comment réagir face à une telle épidémie et quelles mesures nécessaires que l’on peut revendiquer aux différentes autorités.

En effet, en 2018, Nomad08 et le FTDES ont mené une enquête sur la responsabilité des différentes autorités dans la crise liée à l’épidémie d’hépatite A qui a engendré la mort d’un écolier dans la délégation de MAJEL BEL ABBES en Avril 2017.

Les résultats de cette enquête ont révélé que cette crise est principalement liée à l’absence d’eau potable, au manque d’information sur la situation sanitaire (voire des tentatives avérées de désinformation), à la faible prise en charge médicale (dépistage, vaccination, etc.), au manque de moyens des écoles et à l’absence de mesure spécifique sur les problèmes de l’eau dans un tel contexte dû notamment à un manque de coordination entre les différents services publics et autorités régionales/locales (qui s’explique aussi par une relative absence de responsabilité).

Ainsi, il incombe aux autorités de fournir des moyens suffisants à toutes les écoles pour qu’elles bénéficient d’eau potable et de services d’assainissement de qualité. En attendant, pour préserver la santé des enfants, il s’est avéré nécessaire d’élaborer un guide pour sensibiliser sur les droits que disposent les populations affectées.

Ce guide a été réalisé en collaboration entre Le FTDES, Nomad08, l’Association Tunisienne de Défense du Droit à la Santé, l’Association Maghrébine de Sécurité Sanitaire des Aliments, et l’Association de la Défense de la Santé Publique et de ses Usagers, en vue de fournir les informations utiles pour savoir comment se prévenir ou réagir à une épidémie, et notamment pour faire connaître les mesures nécessaires que l’on peut revendiquer aux différentes autorités.

Nous appelons donc les autorités et la société civile à utiliser et diffuser ce guide au maximum, en particulier dans les milieux ruraux. Pour plus d’informations, veuillez télécharger le guide :  https://ftdes.net/rapports/DepliantHepatiteA.pdf

 

Télécharger (PDF, 1.78Mo)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
S'il vous plaît entrer votre nom ici

*