La zone sensible de l’extrême nord tunisien. Quel modèle de développement local dans un contexte de durabilité ?

0
701

La zone sensible de l’extrême nord tunisien. Quel modèle de développement local dans un contexte de durabilité ?

Mourad Ben Jelloul et Brahim Jaziri

Résumé
Le littoral de l’extrême Nord tunisien, caractérisé par son écosystème fragile, est resté jusqu’à la fin des années 1990 à la marge du processus de développement socio-économique. Les efforts considérables de fixation des dunes de sable, de reboisement et de travaux de conservation des eaux et des sols depuis l’époque coloniale ont abouti à une stabilisation précaire de certains milieux à haut risque d’érosion. Cependant, les pressions exercées par la population locale (défrichement et incendies) et certaines activités économiques (tourisme informel notamment) constituent de fortes menaces pour son écosystème à cause de la destruction de ses ressources naturelles. La gestion de cet espace par les pouvoirs publics s’est limitée d’une part, à des actions de préservation et de protection du milieu et d’autre part à des mesures d’ordre social afin d’atténuer la pauvreté et d’améliorer les conditions de vie de la population. Malgré tous les efforts, les résultats restent en deçà des objectifs et le milieu subit aujourd’hui une pression accrue de la part de la population locale et plus récemment, de promoteurs économiques.

Télécharger (PDF, 1Mo)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
S'il vous plaît entrer votre nom ici

*