Revue de presse des mobilisations environnementales -juillet 2018 : Plus de 50 protestations dont la majorité pour le droit à l’eau

0
181

L’actualité au fil des mobilisations environnementales – Juillet 2018

Mobilisations

Les données de l’Observatoire Social Tunisien

Droit à l’eau

Les habitants de Moularès – Gafsa ont protesté contre les coupures continues et fréquentes de l’eau potable.

Les habitants de Gafsa se sont rassemblés devant le district de la SONEDE pour revendiquer leur droit à l’eau potable.

Un nombre d’agriculteur des périmètres irrigués de Nefza, Beja ont bloqué la route pour revendiquer leur droit à l’eau d’irrigation.

Une canalisation d’eau s’est explosée dans la région Rimel à Bizerte. Les habitants ont lancé des appels médiatiques aux autorités pour intervenir.

Des agriculteurs de Utique se sont rassemblés dans la route principale pour revendiquer le droit de leur région à l’eau d’irrigation.

Des habitants de la Cité Tahrir, Ghannouch – Gabes ont bloqué la route principale pour protester la coupure continue de l’eau potable.

Les habitants de la région Maala, Jendouba Sud souffrent de la coupure continue de l’eau potable pendant 8 ans sans aucune réponse des autorités.

Des habitants de Haram Kana Hedhil, Fernana – Jendouba ont effectué un sit-in ouvert devant la station de pompage du barrage Berbra. Ceci pour revendiquer leur droit à l’eau potable, surtout que la région est entourée par 3 barrages.

Les agriculteurs de la région Sidi Mahmoud, Chebika – Kairouan ont protesté devant le gouvernorat pour revendiquer leur droit à l’eau potable et d’irrigation après les dégâts qui ont touché leurs cultures.

Les habitants de la région Ounok, Khit El Oued, Hafouz – Kairouan souffrent de la coupure continue de l’eau potable pendant plus qu’un mois.

Les habitants de la région Baten, Kairouan Nord ont bloqué la route pour protester la coupure de l’eau potable.

Les habitants de la région Kebara, Nasrallah – Kairouan ont bloqué la route pour protester la coupure continue de l’eau potable.

Les habitants de la région Oued Ksab, Oueslatia – Kairouan ont bloqué la route principale pour protester la coupure continue de l’eau potable causé par le manque d’entretien de la station de pompage.

Les habitants de la région Fatnassa, Sebikha – Kairouan ont bloqué la route à la suite de la coupure de l’eau potable pour 2 jours.

Les habitants de la région de Kcherdia Jouabria, Alaa – Kairouan ont effectué un rassemblement protestataire devant la délégation pour revendiquer leur droit à l’eau potable.

Les habitants de Sidi Mahmoud, Chebika – Kairouan ont lancé un appel aux autorités pour intervenir et approvisionner la région par l’eau potable coupée depuis 2011.

Les habitants de Ouled Dekhil, Sarej, Hajeb Layoun – Kairouan ont dénoncé la coupure de l’eau potable pendant la canicule.

Les habitants de Zaafrana, Kairouan Sud ont dénoncé la coupure continue de l’eau potable pendant 48 heures. Ils ont précisé que les autorités ne répondent pas à leurs appels continus.

Les habitants de la région Ain Kodia, Khit El Oued, Hafouz – Kairouan ont bloqué la route et les pompes d’eau de la SONEDE comme réaction à la coupure de l’eau potable.

Les habitants de la région Khanguet Jezia, Sebitla – Gasserine ont protesté pour revendiquer leur droit à l’eau potable.

Les habitants de la région Naima – Kef ont bloqué la route pour protester la coupure de l’eau potable.

Les habitant du Kef se sont rassemblé pour dénoncer les coupures successives de l’eau potable.

Dans la région de Ksesba, Souassi – Mehdia, les habitants ont bloqué la route pour dénoncer la coupure continue de l’eau potable.

Plusieurs habitants de plusieurs régions de Sfax ont exprimé leur colère par rapport aux coupures successives de l’eau potable pendant une semaine.

Des habitants de la région Route de Gabes – Sfax ont coupé la route pour protester la coupure continue de l’eau potable pour le onzième jour.

Le gouvernorat de Sfax subit des perturbations dans la distribution de l’eau potable dans plusieurs régions.

Les habitants de la région de Ouled Mohamed, Souk Jeid – Sidi Bouzid ont protesté en bloquant la route pour dénoncer les promesses non tenues par le CRDA dans l’approvisionnement de la région en eau potable.

Des protestataires à Jelma – Sidi Bouzid se sont rassemblés devant la municipalité pour dénoncer la coupure de l’eau potable pour 3 mois de suite.

Les habitant de Sabbela – Sidi Bouzid ont bloqué la route pour revendiquer leur droit à l’eau potable.

Les habitants de Sekhirat, Ferian – Kasserine ont protesté contre la coupure du courant électrique et l’arrêt du projet des périmètres irrigués dans les régions de Ltaifia et Ouled Marzouk.

Des internautes de la Cité Riadh – Sousse ont dénoncé, à travers des vidéos sur les réseaux sociaux, la qualité de l’eau potable fournie par la SONEDE.

Les habitants de la région de Ragba, Tataouine Sud ont menacé de ne pas payer les factures pour dénoncer la coupure continue de l’eau potable pour la 2ème semaine de suite.

Les habitants de la région Kembout, Remada – Tataouine ont intercepté la route devant les camions des sociétés pétrolières pour dénoncer la coupure de l’eau potable.

3 gouvernorats sont menacés par la soif à cause d’une explosion d’une canalisation d’eau potable dans la région de Zahrouni.

Des habitants de la Cité Araies – Zaghouan ont bloqué la route principale pour dénoncer les coupures répétitives de l’eau potable.

Les habitants de Ouled Helal, Cherichira, Hafouz – Kairouan ont bloqué la route pour protester contre la coupure de l’eau potable pendant 20 jours.

Les habitants de la région de Ouled Dekhil, Sarj, Hajeb Layoun – Kairouan souffrent du manque d’eau pendant 5 jours dans des températures très élevées. Ils accusent le président du GDA et les autorités.

Les habitants de la région de Ouled Khelif, Hafouz – Kairouan se sont rassemblés sur la route principale pour protester la coupure continue de l’eau potable pour 3 semaines bien qu’ils payé les factures de consommation.

Les habitants de Hajeb Layoun – Kairouan ont brûlé des pneus sur la route pour dénoncer la dégradation de l’état sanitaire dans la région et le manque de l’eau potable.

Les habitants de Oued El Ksab, Oueslatia – Kairouan ont bloqué la route pour revendiquer leur droit à l’eau potable.

Droit à un environnement sain

Les habitants de Ouled Khelif, Souassi – Mehdia ont organisé une manifestation vers le gouvernorat après le refus du dialogue par le délégué. Ils revendiquent l’intervention des autorités pour régler la situation environnementale dans la région menacée par la pollution des sociétés pétrolières.

Les citoyens qui habitent à côté de la route ceinture à Kairouan ont exprimé leur colère contre les insectes qui menacent leur santé et la santé de leurs enfants avec l’élévation de la température. Ils ont précisé que la région n’a pas subi de traitement depuis plusieurs années.

Les habitants de la région de Sidi Madhkour subissent les dégâts du débordement de l’Oued El Garaa après le rejet des eaux usées par les usines de tomates dans la région.

Les habitants de la région de El Aouaied, Cherarda – Kairouan ont protesté par blocage de la route contre l’usine de la Fitoura qui menace leur santé. Ils l’ont considéré comme une catastrophe environnementale et ils ont revendiqué l’arrêt des activités.

Des élèves de l’école primaire à Bouchema – Gabes ont souffert d’asphyxie et de nausée à cause d’une fuite du gaz d’ammoniaque de la zone industrielle de Gabes. Il y a eu une intervention de la protection civile.

Droit à la santé

Les habitants de Hajeb Layoun – Kairouan ont organisé des manifestations populaires pour dénoncer la situation sanitaire catastrophique de la région. Ceci est en réaction au retard de l’intervention de l’ambulance après un accident de voiture.

La coordination régionale « Winou Sbitar » continue ses protestations à Kairouan pour revendiquer le démarrage du projet du CHU déclaré par le ministère de la santé.

Le syndicat des médecins, des dentistes et des pharmaciens à Kebili a publié un communiqué qui revendique la compensation du staff médical dans le service de radiologie.

L’association « Amal » des maladies du rein à Medenine ont protesté devant le local du CNAM sous le titre de « Sayeb Dwa ».

Droit au climat

L’association de protection de l’environnement de Dhehiba a déclaré l’enregistrement de plusieurs cas de décès chez des gazelles dans la région de Dhaher – Tataouine. Ceci est dû à l’élévation importante de la température.

Une pétition a été distribuée devant le gouvernorat de Tozeur qui stipule la baisse des prix du courant électrique dans les régions du sud et le recours à l’énergie solaire.

Les habitants de la région de Rbabi, Ouled Nhar, Kairouan Sud se sont rassemblés dans le district de la STEG pour revendiquer une solution radicale pour les coupures successives du courant électrique pendant l’été.

 

 

Déclarations officielles et projets publics

Dans une réunion, au gouvernorat du Kef, présidée par le ministre de l’agriculture, il est convenu d’approvisionner la délégation de Tajerouine en eau potable à partir du 26 juillet 2018. Dans cette même réunion, les responsables nationaux et régionaux se sont mis d’accord sur la finition des travaux du générateur électrique à Sequiet Sidi Youssef et raccorder la station dans les délais du 26 juillet.

Le ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche a déclaré une liste de 400 GDA d’eau modèles d’un total de 1443 dans toute la Tunisie. A noter que ces GDA ont été en surveillance pendant des années.

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a organisé un atelier de lancement d’un nouveau projet de développement du secteur oléicole. Ceci est dans son appui au développement d’une prospective et stratégie d’amélioration de ce secteur dans l’horizon de 2030.

En marge de la journée d’information, tenue à Hammamet, le ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, Samir Taieb a présenté les principaux volets de La stratégie de l’eau à l’horizon 2050 en Tunisie : « cette stratégie vise à mettre en place une nouvelle approche pour une gouvernance intégrée de l’eau, basée sur la gestion de la demande et non pas la gestion de l’offre ».

Le secrétaire d’Etat au sein du ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche a présidé une réunion sur l’exploitation des systèmes hydrauliques et l’approvisionnement de l’eau potable durant l’été 2018.

Le secrétaire d’Etat au sein du ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche a inauguré un atelier sur « la stratégie à court terme de l’exploitation des eaux traitées dans le secteur agricole » organisé dans la direction générale du génie rural et l’exploitation des eaux à Sidi Thabet.

Le secrétaire d’Etat au sein du ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche a présidé la réunion du comité du monitoring des eaux au ministère.

Dans le cadre du suivi de l’exécution du projet d’approvisionnement des écoles primaires en eau potable, 18 écoles supplémentaires sont approvisionnées pendant le mois de juin 2018. Cet ajout fait augmenter le nombre des écoles à 346 (125 pendant 2015, 208 pendant 2016 et 13 pendant 2017).

Le secrétaire d’Etat au sein du ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche a accueilli une délégation de la Banque Mondiale. Cette rencontre a traité les préparations du démarrage du projet de l’intensification des périmètres irrigués financé par la BM et qui concerne les gouvernorats de Bizerte, Beja, Kef, Siliana et Nabeul pour un coût de 400 millions dinars.

Dans le cadre des efforts de l’APIA, l’ANME et GIZ dans la sensibilisation de l’importance du recours aux énergies renouvelables dans le secteur agricole et agroalimentaire, une conférence a eu lieu à Tunis sur « La relation entre l’eau, l’énergie et l’alimentation » présidée par Boubaker Karray, le chef du cabinet du MARHP.

Le gouverneur de Ben Arous a annoncé le démarrage de la distribution des citernes d’eau dans les régions sinistrées. Il a déclaré qu’il y a des citernes d’eau potables et d’autres d’eau de ménage. Il a précisé, par ailleurs, que la distribution sera faite selon un calendrier en coordination entre le ministère de la santé et de l’agriculture avec la présence de la police et la protection civile.

Le délégué de Chebika, Kairouan s’est réuni avec les habitants de Mtairia qui ont dénoncé la coupure de l’eau potable pour plus de 2 semaines. Dans la réunion, le délégué a promis de visiter la région pour régler le problème et inciter les habitants à payer leurs dettes.

Le délégué de Chebika, Kairouan s’est réuni avec les habitants du village Ouled Mabrouk de la région Sidi Salem pour trouver des solutions d’approvisionnement en eau potable. Il est à noter que ce village manque d’eau potable depuis 2006 malgré les protestations organisées par les habitants.

Le ministre des affaires locales et de l’environnement, le ministre de l’industrie et le ministre de l’agriculture se sont réuni avec la gouverneure de Nabeul pour discuter la problématique de Oued El Garaa dans la municipalité Dar Alouch, Nabeul.

Une réunion présidée par le secrétaire d’Etat des affaires locales et de l’environnement a eu lieu dans le ministère avec la gouverneure de Bizerte pour suivre la situation environnementale dans quelques municipalités. La discussion s’est focalisée sur l’assainissement et la propreté.

L’ANPE a envoyé son laboratoire ambulant de mesure des polluants de l’air dans la zone industrielle de Ghannouch à Gabes après des cas d’asphyxie et d’évanouissement des travailleurs.

En collaboration avec GIZ, la délégation tunisienne a organisé un atelier de travail à l’ONU, Vienne pour présenter les résultats de l’étude d’investigation sur les gaz de réfrigération et de climatisation périmés qui affectent la couche d’Ozone en Tunisie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
S'il vous plaît entrer votre nom ici

*