Marginalité sociale et dynamique foncière et environnementale de l’espace périurbain dans le secteur Hached (Bizerte Sud)

0
433

Marginalité sociale et dynamique foncière et environnementale de l’espace périurbain dans le secteur Hached (Bizerte Sud)
Afef Bousmina Jaziri
Résumé
L’étalement de la ville de Bizerte sur ses marges ouest a entrainé une dynamique démographique et spatiale remarquable. Le secteur Hached s’est développé d’une manière spontanée et rapide. Cela a engendré l’apparition des espaces périurbains informels pour leurs majorités. Ce phénomène d’étalement spatial influe sur les transformations sociales, environnementales et les capacités des collectivités locales en matière de gouvernance et de gestion des espaces périurbains. Les lotissements non réglementaires concernent la catégorie sociale pauvre et moyenne qui ne dispose pas de moyens financiers importants. La pression foncière et l’accroissement des quartiers marginaux ont engendré une dégradation du cadre de vie notamment dans les secteurs de l’approvisionnement en eaux potables, l’éclairage public, l’assainissement et la pollution. Les constructions informelles peuvent provoquer des hauts risques pour les habitants comme les inondations (aout2018). Face à cet étalement urbain croissant et spontané, l’État est intervenu dans la réhabilitation des quartiers populaires à travers l’Agence de Réhabilitation et de rénovation urbaine (ARRU) notamment á Bir Masyougha, Borj Taleb et Bir Hassi. L’objectif principal de ces projets est d’améliorer les conditions de vie des habitants à travers la mise en place des commodités de base et le traitement des insuffisances au niveau de l’infrastructure et des services collectifs.

Télécharger (PDF, 2.56Mo)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
S'il vous plaît entrer votre nom ici